Numéro 12 - Actes du colloque interdoctoral 2013


Articles


Editorial n°12

Morgan Poggioli, Ingénieur de recherche, ED LISIT - UB

Les portes de l’enceinte antique d’Autun et leurs modèles (Gaule, Italie, provinces occidentales de l’Empire romain)

Vivien BARRIERE, Docteur en Archéologie, ARTEHIS - UMR 6295 - UB

Résumé

Relevant de l’archéologie de la construction, l’approche des portes urbaines d’Augustodunum que j’ai adoptée dans ma thèse repose sur trois volets principaux et complémentaires : d’abord, l’évaluation et l’exploitation du fonds documentaire ancien, ensuite, la lecture stratigraphique des élévations et l’étude archéologique du bâti, enfin, la mise en série des portes d’Autun avec l’ensemble des édifices du même type avec lesquels elles entretiennent un lien de parenté. En un mot, il s’est agi de prendre la mesure de l’ensemble de la documentation disponible et de faire en sorte que des données multiformes puissent être croisées avec profit, qu’il s’agisse de fouilles et de sondages archéologiques (anciens ou contemporains), des représentations graphiques ou photographiques, de relevés architecturaux, de descriptions textuelles ou de dossiers de restauration constitués par la Commission des Monuments historiques. Loin d’être une phase préliminaire de travail déconnectée de l’étude archéologique du bâti proprement dite, le travail sur la documentation ancienne a dû être mené de manière conjointe avec le travail de terrain. Il était dès lors envisageable de proposer des restitutions : restitution du mode d’implantation des portes urbaines au moment de la fondation d’Augustodunum, restitution des phases de chantier successives, restitution du projet architectural originel, restitution du plan complet des portes, restitution de l’organisation interne des tours mais aussi restitution sur le temps long des différentes phases de la vie de chacune des quatre portes.


Entre deux langues. L'alternance des codes comme aide à l'appropriation de la langue de l’autre

Naïma MATI, Docteure en Sciences du langage, ELLIADD - EA 4661 - UFC

Résumé

Dans l’enseignement des langues, la question du recours à la langue privée ou langue dite maternelle (L1) continue d’alimenter un débat toujours controversé. L’idée simpliste que les cours de français sont conduits uniquement en langue étrangère (L2) ne semble ni réaliste, ni efficace puisqu’on observe que la L1 est très souvent sollicitée dans des pratiques enseignantes. La recherche entreprise dans ce cadre consiste à réinterroger le phénomène de contact des langues dans une perspective d’appropriation de la L2 en contexte didactique algérien. Inscrite au croisement des sciences du langage, de la didactique du FLE et du plurilinguisme, elle vise à identifier les possibilités de recours à la L1 et les obstacles empêchant l’apprentissage de la L2. Enfin, il est question de voir dans quelle mesure l’arabe dialectal et/ou classique et le français interviennent dans les interactions. Un intérêt particulier est, cependant, accordé au choix dédié à la langue arabe, principe mettant en valeur l’aspect linguistique dans la construction de la compétence plurilingue. Méthodologiquement, l’étude entreprise a rendu possible le recueil de données dont les besoins interrogés s’articulent autour des représentations et pratiques des langues parlées en Algérie et de l’alternance codique en classe de langue. Et comme il nous semble difficile de penser le sujet indépendamment de sa langue maternelle, nous avons pu relever qu’en dépit de certaines résistances, l’arabe algérien s’invite en classe de français. De fait, la didactisation de l’alternance des langues pendant le déroulement des séquences didactiques favorise largement l’entrée dans l’autre langue.


Le moraliste et les images. Recherches sur l’expression emblématique chez Jean Baudoin (ca. 1584-1650).

Marie Chaufour, Docteure en Histoire de l'art, CPTC - EA 41788 - UB

Résumé

La thèse est consacrée à l’œuvre de Jean Baudoin (ca. 1584-1650). Cet auteur et traducteur très abondant fut d’abord lecteur de Marguerite de Valois, il fit partie de la maison du cardinal de Richelieu et fut un protégé du chancelier Séguier. Dès 1634, il rejoignit les premiers membres de l’Académie française et participa à la rédaction de ses statuts. Ce travail se propose d’aborder dans un premier temps la façon dont Baudoin n’a eu de cesse de mettre sa personne et son œuvre au service du renforcement et de l’affirmation de la monarchie française et de l’édification du lecteur. Dans un second temps nous nous proposons d’aborder le renouvellement de la forme emblématique dans l’œuvre de Baudoin à travers trois ouvrages majeurs Les Fables d’Esope Phrygien, l’adaptation de l’Iconologie de Ripa et le Recueil d’Emblemes divers.


La construction sociale des miracles de Lourdes

Laetitia OGORZELEC, Docteure en sociologie, LASA - EA 3189 - UFC

Résumé

Comment expliquer l’existence d’une instance médicale de contrôle des guérisons au sein même du sanctuaire de Lourdes ? Quelle est la place des médecins dans la procédure de reconnaissance des « miracles » ? Présentant les principaux éléments de ma communication, le texte qui suit tente de mieux comprendre comment sont « produits » les miracles de Lourdes.


De la tauromachie en peinture : usages et imaginaires de Goya à Albarracín

Ozvan Bottois, Docteur en Histoire de l'art, CGC - FRE 3499 - UB

La diffusion du culte d’Asclépios en Égée et en Asie Mineure

Emilie PIGUET, Docteure en Histoire, ISTA - EA 4011 - UFC

Les pratiques de RSE des clubs sportifs professionnels français

Aurélien FRANCOIS, Docteur en STAPS, SPMS - EA 4180 - UB

Dino Buzzati et Claude Louis-Combet : paroles et images

Sara DI SANTO PRADA, Docteur en Langues et littératures comparées, ELLIADD - EA 4661 - UFC

Penser le Progrès à l'Âge classique de Bacon à Leibniz (De la science à la métaphysique)

Kevin Ladd, Docteur en Philosophie, CGC - UMR 5605 - UB

La fondation de la colonie romaine de Dion (Piérie, Macédoine) et la constitution d’une société mixte (Ier siècle a.C.-IIIe siècle p.C.)

Julien DEMAILLE, Docteur en Histoire, ISTA - EA 4011 - UFC







 

Revue électronique publiée par la Maison des Sciences de l'Homme de Dijon, en partenariat l'ED491 de l'université de Bourgogne avec le soutien de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
ISSN 1961-9936