Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Catalogue des comptes rendus > Culture, littérature (romans, BD)

compte rendu

Les aventures extraordinaires de Laplume et Goudron. Travailleurs de la nuit , Saint-Georges d'Oléron, Les éditions libertaires, 2007, 79 pages, 10 euros.

Par Yannick Beaulieu


Claire Auzias

Image1

Historienne de formation et figure « historique » des milieux libertaires lyonnais, Claire Auzias s'essaye à un genre un peu hybride : le polar-entretien-récit de vie avec un personnage haut en couleur voire caricatural : Goudron. La construction du récit alterne le temps présent et les retours en arrière, au gré de la mémoire de ce fameux Goudron, un militant anarchiste très actif dès les années soixante et cambrioleur professionnel spécialisé dans les coffres.

Le lecteur, s'il est sensible aux thématiques historiographiques, abordera ce polar sous l'angle de la transmission d'une mémoire libertaire locale, lyonnaise, puisque le héros passe le plus clair de son temps entre Rhône et Saône, et bien sûr retrouvera avec joie les anecdotes et les « techniques » propres à ces adeptes de la reprise individuelle théorisée par Alexandre Marius Jacob. Quelques anecdotes du héros permettent d'entrevoir les engagements des militants libertaires lyonnais durant les années soixante / soixante-dix et suivantes : le combat contre le militarisme, pour la libéralisation de l'avortement, contre le nucléaire (dont les batailles contre l'installation de la centrale du Bugey dans l'Ain, puis de Creys-Malville constituent un élément important de la mémoire de ces milieux). L'éducation populaire au sens large, les nouvelles pratiques pédagogiques et les bibliothèques sociales restent également une préoccupation de ce « gentil cambrioleur » à la Arsène Lupin.

Ce récit se veut authentique, axé sur la transmission aux nouvelles générations ; Goudron revient sans arrêt sur sa volonté de laisser un témoignage, « d'instruire » les jeunes et pourtant, il apparaît difficile d'accès de par son usage massif de l'argot lyonnais. En effet, si la géographie est lyonnaise, jusque dans la moindre traboule, la langue utilisée est difficilement compréhensible, même pour un natif de la région. Si un glossaire est présent à la fin de l'ouvrage, toutes les expressions n'y sont pas présentes, et certains passages du récit restent assez hermétiques. Morceau choisi : « Frusquer autour d'eux n'était pas une priorité. Ils allongeaient le surplus. Quand ils étaient braisards et qu'il y avait des besoins particuliers, comme graisser des babillards. Ainsi, après le coup de l'Arbresles, ils ont coqué à un cravateur pour financer les promonts des camarluches en général. » (p.69).


Pour citer cet article


Auzias Claire. Les aventures extraordinaires de Laplume et Goudron. Travailleurs de la nuit , Saint-Georges d'Oléron, Les éditions libertaires, 2007, 79 pages, 10 euros. : Par Yannick Beaulieu.

Revue électronique dissidences
[en ligne], Catalogue des comptes rendus, 26 août 2012. Disponible sur Internet : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=2355




 
Revue électronique Dissidences...-