Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Bibliothèque de comptes rendus : janvier 2012 > Littérature scientifique

compte rendu

Un siècle de progrès sans merci. Histoire, physique et XXe siècle, Montreuil, L’échappée, collection « Négatif », 2009, 192 pages, 12 euros.

Par Jean-Guillaume Lanuque


Jean Druon

9782915830279FS

Contrairement à l’accoutumée, le collectif Pièces et main d’œuvre, qui signe habituellement ses ouvrages anonymement, publie dans sa collection un essai de Jean Druon, ingénieur de formation, originellement conçu comme un documentaire produit par France 5. Il s’agit de proposer une histoire du siècle passé à travers le prisme de la constante de Planck, une ambition qui se heurte d’emblée à un aspect partiel, voire impressionniste, souffrant d’un manque d’analyses détaillées et d’exemples suffisamment pluriels.

Ce que l’on retient de cet exposé succinct, c’est une persistance du mythe du progrès, du début du XXe siècle à nos jours, et surtout une complicité croissante entre les scientifiques (à commencer par les physiciens) et les pouvoirs politiques et économiques. Un fil rouge semble ainsi relier Fritz Haber, contribuant à l’effort de guerre allemand pendant la Première Guerre mondiale, et les participants au programme nucléaire étatsunien durant la Seconde Guerre mondiale, en passant par ceux qui acceptèrent le régime nazi. Le symbole de cette symbiose n’est autre que l’accélérateur de particules, mais l’informatique joue également un rôle majeur, la naissance du premier ordinateur (l’ENIAC) et du transistor, condition de la miniaturisation, étant parallèle à l’élaboration de la première bombe atomique, matrice de la « pensée machinale » (sic) qui nous gouverne actuellement. Autre exemple emblématique, le lien entre la compréhension des électrons et le contrôle de l’information via les tubes cathodiques.

Ce qui ressort avant tout de ce livre, c’est la dénonciation du capitalisme, véritable Béhémot, et de l’utilisation pratique de la physique dans l’industrie et la guerre économique, loin de toute ambition de résolution de la question sociale1 ; les scientifiques se faisant ainsi les complices de la déshumanisation du monde. Toutefois, au-delà du caractère exclusif de cette grille explicative, il manque à cet essai une réflexion sur la situation des siècles antérieurs et sur les alternatives possibles…


Pour citer cet article


Druon Jean. Un siècle de progrès sans merci. Histoire, physique et XXe siècle, Montreuil, L’échappée, collection « Négatif », 2009, 192 pages, 12 euros. : Par Jean-Guillaume Lanuque.

Revue électronique dissidences
[en ligne], Bibliothèque de comptes rendus : janvier 2012, 14 janvier 2012. Disponible sur Internet : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=1787




 
Revue électronique Dissidences...-