Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Bibliothèque de comptes rendus : février 2012 > Nos archives : le mouvement syndical

compte rendu

Itinéraire rebelle, Le Temps des cerises, Paris, 2004

Par Georges Ubbiali.


François DESANTI

Image1

Le style de François Desanti ressemble à la cuisine du sud, Marseille, dont il est issu : fleuri et odorant. Il y a du Pagnol chez cet homme là. C'est dire le plaisir que l'on a à suivre l'itinéraire, classiquement ordonné depuis l'enfance, fils unique d'un père veuf, jusqu'à l'engagement. En effet, aujourd'hui, Desanti est secrétaire de la CGT-Chômeurs. Rien ne l'y prédisposait vraiment, puisque l'on comprend dans les quelques pages d'ouverture du récit que son père penche sérieusement pour l'OAS, lui le pied-noir déraciné. Après un travail dans la banque sur lequel il ne s'étend guère, il tâte du journalisme avant de retourner dans le monde bancaire, côté travail monotone de nuit, à gérer des clandestins qui trient les chèques à la chaîne. Il s'engage alors dans la CGT, perd la bataille et se retrouve au chômage. " Survivre est un mot d'ordre, vivre un supplément d'âme ". Le monde de la vie au minimum devient son univers. Sur son chemin, il rencontre le DAL et le Comité de Défense des Sans Logis. La CGT, pour sa part, tout en soutenant les actions, se méfie quand même un peu de ce trublion et de ses méthodes éloignées des canons de l'action syndicale. Finalement, tout le monde se décide pour occuper un immeuble parisien appartenant à EDF. Le récit est truculent, heurté, rigolard. On est loin de la prose syndicale, près de la geste du Paris populaire à la Gavroche. Après cette occupation réussie, Desanti devient permanent chômeur à la CGT. Son récit se lit comme un témoignage urgent et nécessaire. Bel hommage à la résistance.


Pour citer cet article


DESANTI François. Itinéraire rebelle, Le Temps des cerises, Paris, 2004 : Par Georges Ubbiali..

Revue électronique dissidences
[en ligne], Bibliothèque de comptes rendus : février 2012, 4 novembre 2011. Disponible sur Internet : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=1652




 
Revue électronique Dissidences...-