Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Numéro 2 - Automne 2011 > Comptes rendus : le mouvement trotskyste

compte rendu

Le trotsko et la coco , Paris, Arcanes 17, 2010, 130 p., 14 €.

Par Georges Ubbiali


Christian PICQUET
Marie-Pierre VIEU

Image1

Dans ce livre d'entretiens recueillis par la journaliste Sylvia Zappi, l'ex dirigeant de la LCR discute en huit chapitres avec la responsable des intellectuels au PCF. Après avoir milité depuis 1969 dans le courant trotskyste (avec un écart de quelques années durant lesquelles il fut de l'aventure de Révolution, puis de l'Organisation communiste des travailleurs), Christian Picquet a fondé la Gauche Unitaire, qui est une composante du Front de gauche (PCF, et PG de Mélenchon). Son passé est donc clairement celui de l'extrême gauche. Il en va différemment de sa culture. Pour qui a lu son ouvrage précédent ( La république dans la tourmente. Pour une gauche de gauche , Syllepse, 2003. Compte rendu en ligne sur ce site), il est clair que les références stratégiques de Picquet s'inscrivent en référence à Jaurès bien plus qu'à Lénine. Il revient aussi largement sur cet aspect dans ce livre d'entretiens. Cela ne signifie pas cependant, qu'il y accord spontané avec son interlocutrice. C'est d'ailleurs tout l'intérêt du livre. L'un et l'autre ont beau être rassemblés dans le Front de gauche, leurs analyses et perspectives politiques différent assez sensiblement. Sur le rôle du parti, sur la place des élections, sur le rapport au mouvement social, ce sont bien souvent plus que des nuances qui séparent leurs propos. Picquet ne se prive d'ailleurs pas de rappeler le prix que le PCF a payé pour son ralliement au gouvernement Jospin, tandis que Vieu explique pour sa part que la présence des ministres communistes a empêché une dérive sociale-libérale encore plus prononcée. L'exposé par chacun d'entre eux de leur parcours militant permet d'apprécier ce qui différencie la culture de l'extrême gauche de celle d'une dirigeante appointée du PCF. Malgré les nombreuses piques qu'ils se lancent (ainsi sur l'appréciation du Front populaire, p. 115 et suiv.), il n'empêche, in fine , comme l'exprime Picquet, que l'un et l'autre se retrouvent dans la formule jaurésienne, « La République jusqu'au bout ». De ce qui pouvait apparaître de prime abord comme un livre convenu, il en ressort finalement un ouvrage assez stimulant sur les évolutions idéologiques au sein de la gauche.


Pour citer cet article


PICQUET Christian et VIEU Marie-Pierre. Le trotsko et la coco , Paris, Arcanes 17, 2010, 130 p., 14 €. : Par Georges Ubbiali.

Revue électronique dissidences
[en ligne], Numéro 2 - Automne 2011, 18 juillet 2011. Disponible sur Internet : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=1318




 
Revue électronique Dissidences...-