Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Bibliothèque de comptes rendus : octobre 2011 > Nos archives du mois : le mouvement socialiste

compte rendu

Pierre Brizon. Pacifiste. Député socialiste de l'Allier. Pèlerin de Kienthal, Créer, Nonette, 2004

Par Georges Ubbiali.


Pierre ROY

Image1

Pierre Roy, enseignant retraité, libre penseur (et accessoirement militant du Parti des Travailleurs), se penche dans cette biographie sur un personnage désormais relativement méconnu du mouvement socialiste, le député Pierre Brizon. Ce dernier a pourtant joué un rôle fondamental dans l'évolution du socialisme français au moment de la première guerre mondiale. En effet, avec quelques rares autres, il a participé à la seconde conférence du courant internationaliste en Suisse à Kienthal (Zimmerwald, plus connue, s'était déroulée quelques mois plus tôt). Député socialiste, il a mis en œuvre ses promesses, à savoir le refus de vote du budget de guerre, avec une constance et un courage rare. De ce point de vue, sa biographie constitue un apport précieux. Du fait de l'absence d'archives privées, Pierre Roy appuie ses recherches à partir du journal dont Pierre Brizon fut l'éditeur, la Vague, mais également sur le mémoire de maîtrise de Sylvie Digonnat. Si l'ouvrage ne comporte pas de bibliographie finale et si les références bibliographiques sont parfois traitées de manière un peu cavalière, il offre néanmoins en annexes presque 50 pages d'écrits de Pierre Brizon. Si le rôle de ce " pèlerin de Kienthal ", ainsi que l'affublait la presse à son retour, fut d'affirmer publiquement la résistance d'une partie du socialisme français à la frénésie guerrière, pour autant le député de l'Allier est demeuré jusqu'au bout un parlementaire socialiste, réformiste et gradualiste. Pierre Roy se garde bien d'accabler le personnage qui ne s'engagea que très temporairement dans la SFIC avant d'adhérer à un éphémère regroupement Union socialiste-communiste. Brizon exprimera par exemple de très fortes réserves sur la grève lancée par la CGT en ma 1920, en particulier chez les cheminots, s'alignant en la matière sur la majorité (réformiste) de la CGT. Au final, malgré quelques longueurs (les longues citations des interventions parlementaires ne se justifient pas vraiment), ce livre offre d'intéressants développements sur les ruptures dans le mouvement socialiste français.


Pour citer cet article


ROY Pierre. Pierre Brizon. Pacifiste. Député socialiste de l'Allier. Pèlerin de Kienthal, Créer, Nonette, 2004 : Par Georges Ubbiali..

Revue électronique dissidences
[en ligne], Bibliothèque de comptes rendus : octobre 2011, 22 juin 2011. Disponible sur Internet : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=1240




 
Revue électronique Dissidences...-