Précédent   Bas de page   Suivant   Signaler cette page   Version imprimable

Bibliothèque de comptes rendus : juillet 2011 > Nos archives du mois : mémoires ouvrières, témoignages

compte rendu

Les invisibles, Paris, Ed. Atelier, 2010 ; 106 p., 24 €.

Par Georges Ubbiali


Joël PEYROU
Gérard MORDILLAT

Image1

Les invisibles, ce sont ces prêtres ouvriers qui sont photographiés par Joël Peyrou dans ce beau livre en couleur. Gérard Mordillat introduit cet ensemble de reproductions par un texte très sensible et intelligent sur ces prêtres qui ont décidé de dédier leur vie parmi les hommes du commun, leurs frères travailleurs. Durant plusieurs années, le photographe a suivi sept de ces religieux dans leurs activités. Certains travaillent, même s'ils sont vieillissants, d'autres sont déjà retraités. La plupart ont connu un engagement syndical, à la CFDT ou à la CGT , occupant parfois des responsabilités dans le mouvement ouvrier. Au fil des pages, on suit ces hommes dans leur travail, sur les chantiers ou dans les usines, voire à l'occasion d'une permanence syndicale. L'un est maçon, l'autre agent de nettoyage, le troisième menuisier, le suivant travaille en usine ou distribue le courrier. Bref, ce seraient des travailleurs banals si l'on ne les voyait aussi célébrer la messe ou dans une attitude de prière. Ces photos rappellent que l'institution ecclésiale n'est pas unanimement du côté des dominants, que certains de ses membres ont fait le choix de participer à la vie, aux difficultés du monde salarié. Ce livre émouvant évoque cette réalité.


Pour citer cet article


PEYROU Joël et MORDILLAT Gérard. Les invisibles, Paris, Ed. Atelier, 2010 ; 106 p., 24 €. : Par Georges Ubbiali.

Revue électronique dissidences
[en ligne], Bibliothèque de comptes rendus : juillet 2011, 14 juin 2011. Disponible sur Internet : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=1009




 
Revue électronique Dissidences...-